Translate

mardi 21 juillet 2009

Le cirque Éloize a le vent en poupe.

C’est à dessein que j’emploie cette expression marine puisque le cirque Éloize a été créé, il y a 16 ans maintenant, par un groupe de jeunes artistes originaires des Iles-de-la-Madeleine. Le bon vent va donc pousser cette troupe jusqu’aux rives du pays du matin calme, comme nous l’annonçait Guy dans son billet du 20 juillet. Après l’Amérique et l’Europe, c’est un nouveau continent qui s’ouvre à ce cirque québécois. Pour les observateurs que nous sommes, il est intéressant de noter la belle progression de ce cirque; une progression prudente, mais très efficace.
Jeannot Painchaud, à la veille du départ, devant les locaux du cirque.

Il n’est pas dans mon propos de citer tous les titres de gloire de cette troupe, cependant j’en retiendrai deux qui me paraissent particulièrement significatifs. Paris en 2005, ils présentent Nomade dans la salle mythique des Folies-Bergère. En 2007, ils seront le premier cirque québécois à jouer en Russie lorsqu’ils participèrent avec Rain au Festival Tchekhov deMoscou.
À la fois siège social et studios, les locaux du cirque sont situés dans l'ancienne gare Dalhousie, rue Berri dans le Vieux Montréal.
La présentation du nouveau spectacle ID, mardi dernier, m’amène à formuler quelques commentaires. En introduction Jeannot Painchaud, co-fondateur et co-directeur du cirque, s’étonnait de nous voir si nombreux. Mais voyons, monsieur Painchaud, le public vous aime et les médias en sont simplement le reflet. Quand votre cirque lance une invitation, nous y répondons tous, sans exception. Je pense sincèrement que l’affection à l’égard du cirque Éloize vient essentiellement de sa dimension. C’est un établissement à échelle humaine qui favorise le contact avec les spectateurs.
Leilani Franco et Christian Garmatter, le duo de contorsion qui m'a enthousiasmé.

Photo © 2009 Théâtre T & Cie / Valérie Remise.

Sans être grand clerc, on peut prédire que le spectacle ID sera un succès. Les extraits présentés nous offrent par leur originalité, leur rythme ou leur virtuosité la garantie d’un spectacle de qualité. Parmi ces extraits, j’ai éprouvé un coup de cœur pour le duo de contorsion. Ce numéro, véritable ballet, est un petit bijou qui saura convaincre ceux qui parfois montrent quelques réserves à l’égard de cette discipline. On y voit bien sûr la touche du chorégraphe Mourad Merzouki, une collaboration qui s’avère fructueuse pour Jeannot Painchaud, auteur et metteur en scène du spectacle.
Inutile de préciser que je suis impatient de voir ce spectacle.

Claude

Pour une information complète: www.cirque-eloize.com/

4 commentaires:

carine a dit...

bonjour, je suis artiste dans un cirque traditionnel en france et passionnée par mon métier. je voudrais connaitre quelques noms de cirques qui circulent au quebec, car je dois m'y rendre en septembre. merci
(désolée je ne savais pas ou poster cette question...)

alonzocirk a dit...

Réponse à Carine
Nous sommes flattés que vous ayez choisi notre blogue pour poser votre question. Toutefois,il nous semble difficile d'y répondre par ce moyen. Nous vous conseillons donc de nous contacter directement à notre adresse courriel: circassiens@gmail.com
Ce procédé permettra de vous répondre le plus clairement possible en sachant ce que vous recherchez exactement.
Claude

Cirque a dit...

Wow je suis très contente de t'avoir découvert aussi, très belle description du cirque Éloize ( Que je connais TRÈS BIEN...) Je vais te suivre je crois bien:)

alonzocirk a dit...

Merci. Nous serons heureux de revoir le petit éléphant dans les commentaires.
Claude