Translate

vendredi 5 juillet 2013

En marge du Festival, Reset, un show case époustouflant!

Aujourd'hui, j'ai fait l'impasse sur le Festival de Cirque de Montréal, je suis allé voir un show case. On m'avait invité à aller voir Reset présenté par la compagnie T2C. Je n'en attendais rien, car je dois avouer que je ne connaissais pas cette compagnie. J'aurais dû, car je connais un de ses fondateurs. Mais on ne refuse pas une invitation, c'est flatteur. J'y suis donc allé par gentillesse et par curiosité.
Le lieu: Bain Mathieu, rue Ontario, près du métro Frontenac.

Le Bain Mathieu est sans doute le secret le mieux gardé en ville. Connu, cependant des petites compagnies de cirque pour besoin de show case. Cet ancien bain public a été transformé en salle multifonctionnelle, nous dit le panneau planté à l'entrée. Entre autres fonctions, il se transforme en salle de spectacle ou d'exposition et pourtant, il semble même inconnu des gens du quartier à qui j'avais demandé mon chemin.
Et c'est dans ce lieu mystérieux que j'ai découvert un petit bijou de spectacle. Reset  aurait pu me rebuter, cette alliance du cirque avec les nouvelles technologie, ordinateurs, video etc...semble bien aride au départ, bien virtuelle, j'assume le jeu de mots. Et pourtant, j'ai embarqué. Le spectacle contrevient aussi aux règles habituelles des éclairages de cirque. Une bonne parte de cette prestation se déroule en effet dans la pénombre.
Vous avez aimé, m'ont dit certains, vraiment? Mais certainement! Ce spectacle je souhaite qu'il soit bientôt programmé pour que je puisse le revoir et que ses concepteurs et ses interprètes reçoivent la juste récompense d'un public qu'ils auront conquis. Je sais reconnaître la qualité, la vraie originalité qui se distingue de celle qui consiste à faire différent par caprice sans aucune justification artistique. Simplement pour s'inscrire dans une tendance. La qualité, elle est omniprésente dans Reset. Je ne peux m'étendre aujourd'hui, il faut que je respecte l'heure de tombée:-) Je mentionnerai simplement un duo puis trio de jonglage avec des massues (quilles) lumineuses. Un régal de précision. J'ai compri quand j'ai su que les fondateurs de la compagnie T2C étaient les jongleurs Nicolas Boivin-Gravel et Samuel Roy. Je me souvenais de Nicolas pour l'avoir vu  lors d'un spectacle des finissants de l'École Nationale. J'ajouterai à ce numéro le double tissu de Julie Choquette et de Natalia Adamiecka. Elles apportent dans cette spécialité où on croyait avoir tout vu de la nouveauté, des figures d'une esthétique consommée. Nos anciens lecteurs se rappelleront peut-être de Julie (billet du 15 juillet 2010)
Pour compléter le quintet, m'entionnons Gisle Henriet qui est omniprésent dans le spectacle et qui se distingue comme excellent voltigeur (bascule et barre russe) Précisons que la mise en scène est l'oeuvre  d'Alain Francoeur, qui signait récemment Pour le Meilleur et pour le Pire, l'un des spectacles de fin de session de l'École Nationale.


Notez que T2C sera au Tour de Piste au Quartier des spectacles: Saint-Denis Complètement Cirque le 12 et 13 juillet. T2C présentera également son spectacle Quantum aux Quartiers Complètement Cirque de Hochelaga-Maisonneuve, Saint-Léonard et Verdun! Pour tous les détails, consulter la programmation des spectacles extérieurs
http://montrealcompletementcirque.com/fr/
www.throw2catch.com/
Photos Alonzocirk 
Claude Bordez

2 commentaires:

Francine Gravel a dit...

Bonjour,
J'y étais aussi à ce "Bain Matthieu" pour voir RESET. Je suis d'accord avec vos commentaires et j'ajouterais que j'ai aussi apprécié leur façon originale d'interagir avec les spectateurs . On trouve aussi dans RESET une belle touche d'humour, liée à la dépendance de tout l'attirail électronique, ordi, etc. distillée subtilement ici et là durant le spectacle. J'ai hâte de revoir ce spectacle dans une salle plus grande. Merci T2C.

alonzocirk a dit...

Merci pour votre commentaire. Ça fait toujours plaisir d'avoir des réactions directes à nos articles. J'aime bien votre remarque à propos de l'humour, j'y adhère totalement.
Espérant vous compter comme lectrice habituelle à l'avenir avec ou sans commentaires:-) Au plaisir. Claude Bordez